Groupes de travail

Les projets de BePax ne peuvent exister sans l'aide précieuse de nos groupes de travail. Ces groupes sont constitués de bénévoles ainsi que d’experts et de représentants d’associations partenaires. Ensemble, ils travaillent et développent les thématiques abordées, organisent les diverses rencontres-débats qui ont lieu tout au long de l’année, participent à la rédaction d'analyses ou d'études et assurent un travail de sensibilisation et de plaidoyer politique.

Les groupes de travail se réunissent au minimum une dizaine de fois par an à l’initiative de leurs responsables qui cadrent et coordonnent leurs projets et activités de sorte à assurer leur ancrage au sein de l’association. Le choix des thèmes abordés est fait sur base de la thématique de l’année ainsi que de la spécificité ou de l’intérêt de l’entité de travail
 
Chaque groupe s'inscrit dans la structure de BePax, lui apportant un appui précieux pour étudier des champs thématiques développés au sein de l'association. De nouveaux groupes peuvent être créés au gré des circonstances et des opportunités. Le choix des thèmes abordés est fait sur base de la thématique de l’année ainsi que de la spécificité ou de l’intérêt de l’entité de travail.

N'hésitez pas à rejoindre l'un de ces groupes ! 

Groupe de travail Importation des conflits

BePax constate au jour le jour à quel point les conflits internationaux peuvent être à la fois un vecteur de libération de la parole de haine mais aussi un ferment de dissension au sein des acteurs de la lutte contre le racisme. Traiter cette question en tant que telle nous semble nécessaire.

Groupe de travail Importation des conflits du Moyen-Orient et Monde Arabe

Les territoires du Moyen-Orient et Monde Arabe connaissent depuis quelques années des troubles sans précédents. Le conflit le plus évident est celui entre les deux puissances internationales que sont l’Iran et l’Arabie Saoudite, des Etats à majorité chiite pour l’Iran et sunnite pour l’Arabie Saoudite, entrainant dans la tourmente un nombre impressionnant d’acteurs. L’instabilité de cette partie du globe impacte-t-elle la cohabitation des différentes communautés musulmanes de Belgique ? BePax se penche sur la question.

Groupe de travail Diasporas d'Afrique centrale

Les diasporas d’Afrique centrale sont confrontées à la rémanence des conflits qui déchirent la Région des Grands Lacs. BePax a pu constater à quel point les différentes communautés belgo-africaines vivaient et ressentaient avec force les conflits de leur pays d’origine. Les tensions, souvent instrumentalisées politiquement, sont tellement fortes entre nationalités (RDC, Rwanda et Burundi) ou entre ethnies qu’elles empêchent de nombreuses personnes de tourner la page du conflit et de vivre une vie apaisée. La peur de l’autre, le ressentiment et la haine sont encore trop forts pour envisager une cohabitation. Le groupe « Diasporas d’Afrique centrale » se veut un lieu de dialogue et de réflexion sur ces enjeux.

Groupe de travail Racisme et discriminations

Le groupe « Racisme et discriminations » part du constat que la lutte contre le racisme tend à perdre son caractère universaliste. La concurrence entre les victimes du racisme s’infiltre dans tous les débats. Cela affaiblit la force de frappe du mouvement de lutte contre le racisme. Par ailleurs, la culturalisation des clés de lecture augmente et tend à détourner les acteurs des enjeux de la discrimination structurelle. Le groupe « Racisme et discriminations » estime qu’il a un rôle à jouer en participant à une dynamique de réflexion, d'auditions ou de conférences avec des spécialistes reconnus afin d'établir progressivement un positionnement global qui pourrait être la base d’un plaidoyer politique.

Groupe de travail Islamophobie

Bien que le terme suscite encore le débat parmi certains groupes d’acteurs, l’islamophobie, c'est-à-dire les actes haineux et discriminatoires envers les personnes de confession musulmane (ou considérées comme telles) représente un enjeu important de la lutte contre le racisme.

Le climat d’insécurité de ces dernières années renforce le sentiment de méfiance envers les musulmans de Belgique. La majorité pourtant condamne les actes terroristes perpétrés au nom de l’Islam. Aller au-delà des imaginaires et préjugés envers la population musulmane est un des objectifs de la lutte antiracisme.

Groupe de travail Négrophobie

La négrophobie ou afrophobie est une forme de racisme trop rarement abordée de manière frontale. Nous faisons face à un paradoxe. Si les noirs constituent en Belgique l’un des groupes racisés parmi les plus discriminés, les enjeux qui les concernent semblent pour beaucoup d’acteurs résolus depuis longtemps. Le combat contre les discriminations à l’égard des noirs est un combat aujourd’hui central et qu’il s’agit de vivifier.

Groupe de travail Antisémitisme

Certains pourraient penser que tout a été dit à propos de l’antisémitisme. Et pourtant, il n’en est rien. L’antisémitisme connaît en Belgique et en Europe un essor inquiétant. Entre importation du conflit israélo-palestinien et complotisme, l’antisémitisme touche désormais aussi bien l’extrême-droite traditionnelle qu’une certaine gauche anti-impérialiste et antisioniste qui diabolisent à outrance les Israéliens ou qu’une partie de la population belgo-musulmane touchée par l’injustice vécue par les Palestiniens. La tuerie du Musée juif de Bruxelles, la prise d’otage de l’Hyper Casher et les fusillades de Copenhague nous rappellent pourtant à quel point l’antisémitisme peut être meurtrier.

Comité de rédaction du 'Signes des temps"

Le Comité de rédaction coordonne la préparation du "Signes des temps" la revue de BePax. Cette revue est diffusée 5 fois par an à plus d'un millier d'exemplaires.  Qu'est-ce que vivre ensemble ? Où est la justice sociale ? Comment dialoguer ? Autant de questions à nos yeux essentielles mais comment y répondre seul ? BePax travaille sur ces enjeux au sein de son Comité de rédaction pour s'enrichir mutuellement de nos réflexions et tenter d'avoir, ensemble, un impact sur le cours des événements.

Commission locale de Charleroi

Composé de militants pour la paix, les commissions locales contribuent très activement à porter le message de paix de BePax. Elles disposent d'une dynamique qui leur est propre et qui leur permet d'étudier les sujets qui touchent leurs membres aux quotidiens

La Commission de Charleroi se réunit au moins dix fois par an. Elle collabore très régulièrement avec d’autres associations ou acteurs de la région de Charleroi (dont le Forum Social, Entraide et Fraternité, ATTAC, la Plate-forme Charleroi-Palestine, etc.).
 
Elle s'intéresse aussi à des enjeux internationaux tels que le conflit israélo-palestinien, les armes nucléaires ou les questions d’insécurité en Belgique.

Cafés littéraires citoyens

Le livre lu s’enrichit des lectures toutes différentes. Un livre qu'on a détesté peut susciter l'enthousiasme du voisin qui y a peut-être décelé une finesse ou une émotion qui nous a échappé. BePax et Justice et Paix, fort d'une longue expérience, ont décidé de lancer chacun leur propre cycle de cafés littéraires.

Comment ça marche ?

Le livre lu s’enrichit des lectures toutes différentes. Un livre qu’on a détesté peut susciter l’enthousiasme du voisin qui y a peut-être décelé une finesse ou une émotion qui nous a échappé. Le principe des cafés littéraires de BePax est simple : chacun lit pendant l’année trois livres approchant un même thème selon différents angles de vue. Deux réunions sont consacrées à chaque livre lu. L’idée est de se confronter à la lecture de l’autre, de s’appuyer sur la subjectivité de chacun pour entrer dans le texte et mieux s’en imprégner. Chacun prend la parole à son tour ; ensuite, seulement, on parle à bâtons rompus. Il ne s’agit pas de faire une étude littéraire du livre, mais de raconter son voyage avec ce livre et son lien avec le thème.

Mais, concrètement, comment ça se déroule ?

Nous nous retrouvons à Bruxelles une fois par mois vers 19h30. Les réunions peuvent se dérouler dans les locaux de BePax, au domicile de l'un des membres du groupe, dans un parc ou dans un café. On apporte des chips, des fruits, quelques boissons afin de ne pas mourir de faim après une longue journée et on commence la réunion.

Quels sont les thèmes ?

Chaque année, un thème différent est choisi : la quête de l'identité, la recherche des racines, les SDF, la Turquie, l'implication politique, etc.

Quel est le profil des membres du groupe ?

Les membres du groupe ne sont pas des experts en littérature. Ce ne sont pas non plus des grands géopoliticiens, des encyclopédistes ou des grands universitaires.

Ce sont tout simplement des gens qui aiment la lecture et qui désirent aller plus loin dans leur démarche intellectuelle. Ce sont des gens qui désirent partager, discuter, confronter.

eventIcon

Prochains évènements

06/06/2017, Conférence-débat, une organisation de BePax, Centre Avec, Chapel for Europe, Jesuit European Social Centre

Actualité de la théologie de la libération

28/08/2017, Formation, une organisation de BePax

FORMATION Racisme, sexisme et homophobie : du stéréotype à la discrimination

Voir tous les évènements