Evénements

Citoyenneté et respect des convictions religieuses à l'école : que font nos voisins ?

Entre enseignement d'un socle commun et respect des particularités des élèves, comment penser l'école dans un contexte multiculturel et multiconvictionnel ? Cette question anime la Belgique francophone depuis plusieurs année et l'introduction d'un cours de citoyenneté n'apaise pas pour autant les tensions. Que répondent nos voisins européens face à ces mêmes défis ? Comment pensent-ils leurs systèmes scolaires ?

Date : 7 février 2018
Horaire : 18h45 - 22h

Personne de contact : Anne-Claire Orban
Adresse mail : anneclaireorban@Outlook.com
Numéro de téléphone : 02/896.95.00

Adresse : Rue Maurice Liétart, 31 à 1150 Bruxelles

Organisation : BePax

Type d'évènement : conférence-débat

Une soirée-débat organisée par le groupe de travail "Laicités, convictions et enseignements" de BePax, qui présentera sa nouvelle étude sur le sujet.

Intervenants :

  • Marc Jacquemain - Sociologue et chargé de cours à l'Université de Liège.
  • Jean-François Husson - Coordinateur de l'Observatoire des Relations Administratives entre les Cultes, la Laïcité organisée et l'Etat (ORACLE) - Centre de Recherche en Action publique, Intégration et Gouvernance (CRAIG).
  • Sylvie Angot-Tescot - Maître de conférences en civilisation allemande à l'Université Paris Est Créteil (UPEC).
     

Programme :

  • Accueil : 18h45
  • Début : 19h
  • Fin : 22h

 (Sandwichs offerts)

Apparu assez soudainement, le cours de philosophie et citoyenneté reflète le désir de neutralité de l’Etat face aux convictions diverses des élèves. Sans vouloir minimiser l’ampleur des changements pour les enseignant-e-s en fonction actuellement, nous sommes toutefois surpris de la tournure du débat actuel qui semble assez binaire : « pour » la citoyenneté et « contre » les cours convictionnels, ou inversément. On y parle plus de nombre d’heures que de réel programme d’éducation pour les citoyens de demain.

La question centrale nous semble pourtant la suivante. Si en Belgique, l’enseignement doit « préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique »1, l’éducation au fait religieux peut-elle s’insérer dans ces finalités ? En d’autres termes, comment penser un socle commun tout en respectant les spécificités des élèves ?

La Belgique n’est pas seule à débattre autour de l’enseignement du religieux et de la citoyenneté dans ses écoles. La question émerge également chez nos voisins qui élaborent eux aussi leurs propres dispositifs d’éducation à la citoyenneté et/ou d’enseignement du religieux. Et ce, chacun en fonction de leur conception propre de la laïcité, de leur propre mode de gestion de la diversité convictionnelle sur leur territoire.

L’étude qui vous sera présentée est le résultat de deux années de réflexions et de lectures menées au sein du Groupe de travail « Laïcités, convictions et enseignements » de BePax. La soirée continuera avec les interventions de différents spécialistes de la question.
 

eventIcon

Prochains évènements

13/09/2018, Formation, une organisation de BePax

Formation : déconstruire les théories du complot (NAMUR)

Voir tous les évènements