analyses.jpg
19 décembre 2019 par: Benjamin Peltier
Communautarisme : un terme à bannir ?

Communautarisme : un terme à bannir ?

Communautarisme, ce propos disqualifiant est de plus en plus utilisé dans le champ politique francophone au point d’en devenir un des concepts structurants. En France, des personnalités politiques de premier plan cherchent maintenant à interdire les « candidats communautaristes » aux élections ou même les « listes communautaristes » . Ce terme, perçu comme important dans notre sphère politique, est en fait une spécificité francophone. En Flandre, il n’existe pas de terme équivalent. Bart De Wever, jamais opposé à l’utilisation de nouveaux concepts stigmatisants, a d’ailleurs repris le mot, mais celui-ci n’existant pas en néerlandais, utilise le mot français.

Lire la suite...

analyses.jpg
19 décembre 2019 par: Eva Maria Jimenez
Sortir de la lecture « communautarisante » et remettre la question de la Justice au centre

Sortir de la lecture « communautarisante » et remettre la question de la Justice au centre

Depuis la fin des années 80, l’accusation de communautarisme est devenue, dans le monde francophone, le prétexte ultime pour délégitimer un groupe stigmatisé par ailleurs. Aujourd’hui, elle est souvent soutenue vis-à-vis d’un groupe bien déterminé dans un objectif de protection d’une laïcité dévoyée, garante d’une identité nationale. Les deux mots ont connu le revers d’une péjoration du sens qui leur était donné depuis longtemps .

Lire la suite...

analyses.jpg
18 décembre 2019 par: Yannicke de Stexhe
PopulismeS, peurS et rejetS

PopulismeS, peurS et rejetS

Mot-valise par excellence, le terme « populisme » semble recouvrir des réalités politiques extrêmement différentes et échapper à toute tentative de définition stricte. Via les exemples indien et américain nous nous pencherons ici sur le populisme de droite globalisé actuel, qui s’appuie (et encourage) des dynamiques identitaires, et donc des peurs et des haines racistes, xénophobes etc.

Lire la suite...

analyses.jpg
18 décembre 2019 par: Mireille-Tsheusi Robert
 « Père Fouettard, ma couleur de peau n’est pas un déguisement ! »

« Père Fouettard, ma couleur de peau n’est pas un déguisement ! »

Le livre « Racisme anti-Noirs II. Père Fouettard, ma couleur de peau n’est pas un déguisement ! » est sorti ce 6 décembre 2019, le jour de la Saint Nicolas. C’était l’occasion pour BePax d’interviewer l’auteure, Mireille-Tsheusi Robert, présidente de Bamko-Cran et ancienne collègue de BePax qui a mené une étude auprès de 100 enfants belges entre 2015 et 2019.

Lire la suite...

analyses.jpg
17 décembre 2019 par: Benjamin Peltier
Antisémitisme : regard vers le Royaume-Uni

Antisémitisme : regard vers le Royaume-Uni

Ces quatre dernières années la question de l’antisémitisme s’est fortement invitée dans les débats politiques outre-manche. Principalement autour des accusations d’antisémitisme au sein du parti travailliste britannique. Si l’Angleterre en la matière préfigure d’une résurgence inquiétante de l’antisémitisme institutionnel, dans un parti de gauche qui plus est, elle donne aussi à voir des réponses à cette problématique de la part d’acteurs juif·ve·s. Cela a pu se faire de manière créative et nouvelle, tout en étant aussi fort et organisé. C’est donc de cette résistance que cette analyse va traiter car elle nous semble finalement trop peu étudiée par les commentateurs.

Lire la suite...

analyses.jpg
16 décembre 2019 par: Sylvain Pugeat
Contrôles au faciès : Le racisme au sein des pratiques policières

Contrôles au faciès : Le racisme au sein des pratiques policières

Le 24 octobre 2019 s’est tenue une troisième interpellation devant le Conseil communal saint-gillois visant à questionner les activités de la brigade de police UNEUS. Celle-ci fait l’objet de plaintes liées à des contrôles d’identité abusifs durant lesquels s’exercent notamment des violences policières à caractère raciste. Malgré la formulation de nombreuses recommandations à destination des politiques et des corps de police, des actions concrètes peinent encore à voir le jour. Afin de mettre en lumière le racisme émanant des - mauvaises - pratiques de la police, cette analyse ne peut se limiter à une approche interpersonnelle via l’expression de comportements singuliers, violents et illégitimes, mais doit nécessairement se doter d’une compréhension structurelle et dynamique.

Lire la suite...

Anciennes publications Nouvelles publications